job étudiant et révision de partiels

Job étudiant : Comment bien gérer sa période d’examen ?

Durant leurs études supérieures, nombreux sont les étudiants qui décident de prendre un job étudiant en parallèle pour mieux faire face aux dépenses diverses, mais aussi gagner en expérience professionnelle. Cependant, pour concilier fac et job étudiant ce n’est pas toujours simple. Les difficultés peuvent être démultipliées en période d’examen. C’est pourquoi 3S Santé vous donne quelques conseils pour savoir comment bien gérer sa période d’examen quand on est un étudiant avec un petit boulot ?

Organiser ses révisions dès le début du semestre

Vous avez décroché un job étudiant dès le début de l’année universitaire ? Autant vous le dire dès maintenant, l’organisation sera votre maître mot si vous souhaitez concilier études et travail de front.

Pour ne pas prendre de retard et être sous l’eau à l’approche des partiels, le meilleur conseil à donner aux étudiants actifs est de réviser régulièrement et de réaliser vos exercices et projets en anticipant au maximum les deadlines.

Les périodes d’examen sont généralement communiquées plusieurs mois ou semaines à l’avance. Il est donc possible d’établir un planning prévisionnel pour organiser l’apprentissage et les révisions de chaque matière. Pour cela, un tableur Excel peut suffire. Il existe également de nombreuses applications faites pour accompagner les étudiants dans la programmation de leurs révisions. C’est simple l’outil crée un planning en fonction du nombre de jours restants avant les examens et le nombre de pages à étudier.

Bien sûr, avoir un planning de révision c’est une bonne base, mais le plus difficile sera probablement de s’y tenir.

révisions et job étudiant

Pour bien réviser :

  • prévoyez-vous des sessions de plusieurs heures
  • installez-vous dans un calme pour ne pas être dérangé par des perturbations extérieures
  • coupez les notifications de votre téléphone
  • accordez-vous des petites pauses toutes les une ou deux heures, cela vous permettra de rester efficace sur la durée

Être bien organisé et travailler ses cours de façon progressive est la meilleure façon de ne pas se laisser submerger par le stress en voyant le jour J arriver.

Demander un ajustement du planning durant votre période d’examen

L’entreprise pour laquelle vous travaillez sait que vous êtes avant tout un(e) étudiant(e). A l’approche de votre période d’examen, discutez avec votre responsable pour un éventuel ajustement du planning.

Que ce soit pour bénéficier de temps libre supplémentaire pour préparer au mieux vos partiels ou bien des changements d’horaires pour vous permettre d’assister à vos examens en dehors de vos horaires habituels, certains aménagements sont possibles et ce quel que soit votre contrat de travail.

Mieux encore, en optant pour des emplois en intérim, vous avez la liberté de choisir les périodes durant lesquelles vous serez disponible pour travailler en entreprise et pourrez postuler aux missions d’intérim répondant à vos critères.

>> Financer ses études grâce à l’intérim

Ne pas sous-estimer l’importance du sommeil et de l’alimentation dans le processus de mémorisation

Quel que soit le domaine de vos études, vous aurez une grande quantité d’informations à comprendre et à mémoriser.

Cependant, le cerveau est une machine dont il faut prendre soin pour garantir son bon fonctionnement. Pour optimiser le processus de mémorisation, en dehors de la répétition des révisions, vous ne devez pas oublier les besoins fondamentaux de notre cerveau.

Le sommeil

Bien dormir est le meilleur moyen de consolider nos apprentissages et de filtrer les informations inutiles emmagasinées durant la journée. C’est pourquoi on recommande entre 6 et 8 heures de sommeil par nuit, selon les besoins de chacun.

Essayez donc de vous fixer autant que possible des horaires réguliers durant la période de cours.

Lors de la période de rush quelques jours avant le début des examens, vous serez peut-être tenté d’écourter vos nuits pour refaire des exercices ou revoir les matières à fort coefficient. Dans ce cas, pour recharger vos batteries, l’idée est de s’accorder une sieste d’une vingtaine de minutes en début d’après-midi.

L’alimentation

Bien s’alimenter contribue également à vous mettre dans de bonnes conditions pour concilier révisions et job étudiant. A l’approche des examens, dopez vos apports en vitamines A, B, E et en oméga 3 en mangeant des fruits et légumes, du poisson gras, des abats et des oléagineux.

Vous pouvez même vous faire plaisir en mangeant un peu plus de chocolat qu’à l’ordinaire. Riche en magnésium, le chocolat à forte teneur en cacao a un impact positif sur le processus de mémorisation.

Volonté et confiance en soi

Inutile de le dire, mener de front études et activité professionnelle est extrêmement difficile. Le taux de réussite des étudiants avec un emploi est réduit par rapport aux étudiants pouvant pleinement se concentrer sur leurs cours.

>> Les avantages et inconvénients d’un job étudiant

On conseille d’ailleurs aux premières années de se familiariser avec le système universitaire et la quantité de travail personnel à fournir pour répondre aux attentes des professeurs, avant de se lancer dans un job étudiant.

Pour les étudiants émérites qui s’engagent dans une aventure professionnelle par contrainte financière ou par désir d’émancipation, leur volonté et leur soif de réussite seront leur meilleur moteur. En effet, pour donner le meilleur de soi même malgré des emplois du temps surchargés, il est important de savoir s’auto-motiver : « Je vais y arriver », « J’en suis capable ».

Gardez au maximum confiance en vous et ne vous sous-estimez pas. Le soutien de vos proches pourra être un plus pour refaire le plein de motivation et repartir de plus belle avec une volonté sans faille.

volonté job étudiant

Le petit plus : choisir un job étudiant lié à ses études

Selon l’emploi étudiant que vous avez trouvé il est possible que vous passiez entre 10 et 15 heures par semaine à exercer dans un domaine d’activité. Ces efforts vous permettront de gagner en expérience professionnelle, mais aussi de développer un savoir-être et des compétences diverses et variées. Autant de points forts à mettre en avant sur votre CV auprès de vos futurs recruteurs.

Néanmoins, pour maximiser votre temps et développer votre potentiel, l’idéal est de décrocher un job étudiant en lien avec votre projet professionnel. Cela pourra vous permettre de découvrir toutes les facettes du métier avant même d’obtenir votre diplôme final. Votre contrat à temps partiel sera également l’occasion de rencontrer des professionnels qui pourront vous conseiller, voire même vous ouvrir des portes dans le futur.

Au cours des études en pharmacie, les étudiants, après des stages en officine peuvent prétendre à des emplois étudiant en phase avec leur cursus et travailler aux côtés de pharmaciens et de préparateurs en pharmacie.

En effet, une fois leur 3ème année en Fac de Pharmacie validée, un étudiant peut postuler pour un poste de préparateur en pharmacie durant l’été. De même, un étudiant de 6ème année ayant demandé un certificat de remplacement peut occuper temporairement un poste de pharmacien titulaire remplaçant. De belles opportunités non ?

Pour en savoir plus sur les postes à pourvoir en officine pour les étudiants en pharmacie, n’hésitez pas à contacter l’agence 3S Santé. Notre équipe est spécialisée dans le recrutement de professionnels d’officine. Elle accompagne régulièrement des étudiants en recherche de mission.

News

Laisser un commentaire