Dans quels cas puis-je recruter un intérimaire ?

Dans quels cas puis-je recruter un intérimaire ?

Parmi les différents types de contrats existants en France, le contrat d’intérim peut être une solution intéressante pour une entreprise en quête de personnel. Cependant, le Code du Travail encadre le recours au travail temporaire. Il existe plusieurs grands motifs permettant à une entreprise utilisatrice de recourir à l’intérim pour recruter un salarié temporaire :

Faire face à un surcroît d’activité grâce à l’intérim

La vie d’une entreprise est rythmée de surprises en tous genres, si bien qu’elle peut parfois avoir besoin de recrues supplémentaires pour faire face à une hausse imprévue d’activité sur une période donnée. Le surcroit d’activité est un motif de recrutement souvent plébiscité. Il doit cependant pouvoir être justifié.

De plus, dans ces situations où le rythme de travail s’intensifie rapidement, recourir à l’intérim grâce aux prestations d’une agence temporaire pour se charger du recrutement permet souvent un gain de temps appréciable.

Les emplois, dits, saisonniers sont temporaires par nature. Ils peuvent également faire l’objet d’un contrat de mission entre le travailleur et l’agence d’intérim, et d’un contrat de mise à disposition entre l’entreprise utilisatrice et l’agence d’emploi. Cette relation en tripartie peut être engagée au motif d’emploi temporaire à caractère saisonnier lorsque la hausse d’activité revient chaque année, aux mêmes périodes et requiert la réalisation de tâches supplémentaires. A titre d’exemple, les pharmacies d’officine localisées en zones touristiques peuvent être confrontées à de fortes affluences au moment des vacances scolaires ou durant la période estivale.

Remplacer un salarié grâce à l’intérim

Une entreprise peut également décider de faire appel aux services d’une Entreprise de Travail Temporaire (ETT) pour palier à l’absence d’un ou plusieurs employés. Arrêt maladie, congés maternité, congés parentaux … Tous ces motifs peuvent justifier une embauche temporaire d’un salarié en contrat d’intérim, car il est difficile de mener à bien les activités courantes de l’entreprise avec un effectif réduit. Pour ce type de remplacement, l’intérimaire peut être recruté pour une durée maximale de 18 mois, renouvellement inclus.

Si l’un des membres de votre équipe décide de quitter votre entreprise, vous pourrez là aussi faire appel aux services d’une agence de travail temporaire pour remplacer le salarié absent, dans l’attente de la prise de fonction d’un nouveau salarié en CDI ou bien en attendant la suppression définitive du poste.

De même, l’intérim peut également être une solution pour remplacer, quelques heures par semaine, un salarié étant passé provisoirement à temps partiel.

Permettre l’insertion professionnelle ou l’intégration de personne en situation de handicap grâce à l’intérim

Afin de faciliter l’accès à l’emploi de certaines personnes en chômage longue durée, difficultés sociales ou situation de handicap, les entreprises peuvent mettre en place des contrats d’intérim pour les recruter et les réinsérer professionnellement. Cette intégration en entreprise est alors le moyen de découvrir le monde du travail et de développer de nouvelles compétences en effectuant certaines tâches importantes dans l’activité de l’entreprise. Pour ce type d’embauche temporaire, les contrats d’intérim peuvent être prolongés jusqu’à 18 mois et la rémunération du salarié doit être au moins égale au SMIC.

Une expérience en intérim peut également servir de complément de formation pour certains jeunes diplômés. Il peut donc être intéressant de favoriser l’emploi de ces personnes en mettant en place des petits contrats temporaires qui leur permettront d’appliquer directement sur le terrain, des savoirs, appris en formation.

Quelques rappels sur le recrutement d’intérimaires

Vous connaissez maintenant les différents motifs justifiant de recourir à l’intérim pour une entreprise utilisatrice. C’est également l’occasion de faire un point sur les caractéristiques de ce contrat de travail particulier par rapport au CDD ou au CDI.

En intérim, même si le travailleur temporaire effectue des tâches au sein de l’entreprise utilisatrice et dépend hiérarchiquement de ses responsables, c’est l’agence d’intérim qui est son employeur officiel et qui lui verse son salaire à la fin du mois. C’est également l’agence d’emploi qui se charge du recrutement en fonction de vos besoins (diffusion de l’offre d’emploi, présélection des candidats, organisation des entretiens, prises de références …), et qui traite toute la gestion administrative qui découle de la mise en place d’un nouveau contrat de travail.

En échange de tous ces services proposés par l’agence d’intérim pour vous fournir un salarié durant la durée du contrat, vous recevrez une facture pour les prestations rendues. Le coefficient de facturation est appliqué sur le taux horaire de l’intérimaire et est fixée par l’agence d’intérim. Le prix facturé à l’entreprise à la fin du mois englobe ainsi, le salaire de l’intérimaire, les charges sociales mais aussi la rémunération de l’agence.

News

Laisser un commentaire