erreurs en entretien

Les 13 choses à ne jamais faire ou dire en entretien d’embauche

Vous êtes à la recherche d’un emploi et avez réussi à décrocher un entretien très prochainement ? 3S Santé partage avec vous les 13 choses à ne jamais faire ou dire en entretien d’embauche si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté.

Être en retard

Difficile de faire bonne impression auprès de votre futur employeur en arrivant en retard dès l’entretien d’embauche.

Bien sûr des imprévus peuvent arriver en raison de vos moyens de locomotions. Néanmoins, il faut toujours prévoir une marge de sécurité afin d’être sûr d’être à l’heure pour rencontrer votre recruteur.

Si en dépit de votre organisation vous pensez que vous arriverez en retard, pensez à prévenir de votre contre-temps par téléphone.

être en retard en entretien

Ne pas s’être préparé

Après avoir transmis votre candidature avec CV et lettre de motivation, vous avez été recontacté par un recruteur. Félicitations il vous a accordé un entretien d’embauche pour vérifier que vous convenez bien au poste à pourvoir. Entre ce premier contact et la date de l’entretien vous devez prendre le temps de vous préparer à l’entretien. Bien vous présenter et parler de votre expérience, vous renseigner sur l’entreprise, mais aussi, vous préparer à de potentielles « questions piège ».

>> Préparer son entretien d’embauche pour décrocher une mission

Négliger sa tenue vestimentaire

Le candidat ne sait pas qui il aura en face de lui durant son entretien. Un recruteur jeune ou plus âgé. Pour être sûr de ne pas faire un faux départ, il y a donc quelques codes vestimentaires à respecter.

D’abord, exit les jeans. Pour les hommes un pantalon avec une veste et une chemise. La cravate n’est pas indispensable mais pour les chaussures par contre on privilégiera des chaussures de ville cirées.

Pour les femmes, tout dépend de la saison et des préférences. Vous avez tout de même un large choix, pantalon, jupe, robe… Choisissez dans votre garde-robe quelque chose de sobre et décent.

En dehors de l’importance de la tenue vestimentaire et de la coiffure impeccable, on ne sous-estime pas l’hygiène : mains, ongles … d’une propreté irréprochable surtout dans les métiers de la santé. De plus, en ces périodes épidémiques, on n’oublie pas non plus la désinfection des mains au gel hydroalcoolique en arrivant à l’entretien.

Même si la plupart de l’entretien d’embauche sera basé sur le fond, la forme reste de grande importance et peut vous faire marquer ou perdre des points.

Manquer de politesse

Votre comportement et votre attitude seront scrutés depuis votre arrivée à l’accueil jusqu’à ce que vous ressortiez du bâtiment. Dites bonjour aux personnes que vous croisez, tenez-vous droit, asseyez-vous quand on vous le permet. Bref, usez des règles basiques de politesse pour faire la meilleure impression possible.

Rien de pire pour un recruteur qu’un candidat malpoli, qui s’avachit sur son siège ou qui se montre trop familier dans ses paroles et ses gestes.

Fuir les contacts visuels

Un des faux pas les plus communs en entretien concerne la communication non verbale. Lors d’un rendez-vous en face à face avec un recruteur, on attend du candidat qu’il échange avec la personne qui le reçoit, les yeux dans les yeux.

Certaines personnes au contraire font tout pour éviter ce contact visuel et ont le regard fuyant tout au long de l’entretien. Ce genre d’attitude pourrait indiquer, à tort ou à raison, que vous êtes une personne facilement intimidée, que vous manquez de confiance en vous ou que vous n’êtes pas entièrement honnête.

Ne pas sourire

Soit ce n’est pas facile pour tout le monde. Cependant, on attend d’une personne qui postule pour un poste qu’elle soit contente de son opportunité et donc, qu’elle affiche un sourire poli. Dans le cas contraire, un visage inexpressif renverra plutôt l’image d’une personne moyennement motivée.

En effet, malgré les circonstances (port du masque), on peut aisément reconnaitre une personne qui sourit. N’hésitez donc pas à afficher un beau sourire. C’est un signal assez communicatif qui permet souvent de rompre la glace.

Ne pas faire face à son stress

Certaines personnes sont plus stressées que d’autres face aux processus de recrutement. Si un peu de stress pour vous être favorable et vous permettre de donner le meilleur de vous-même pour convaincre le recruteur, trop de stress peut en revanche vous porter préjudice.

Nombreux sont les façons de remarquer qu’une personne est stressée : rougeurs, transpiration, voix tremblante, bégaiement et toc en tous genre.

Malheureusement, si votre état se remarque beaucoup, votre interlocuteur pensera que vous manquez de confiance en vous, que vous n’êtes pas à l’aise avec le poste ou que vous ne serez pas capable de gérer de missions à responsabilité.

Pour ne pas que votre état anxieux ne joue en votre défaveur sur le plan professionnel, n’hésitez pas à faire quelques exercices de relaxation avant votre rendez-vous et surtout préparez-vous bien en amont. Vous serez moins hésitant et semblerez beaucoup plus crédible.

>> Apprendre à gérer son stress avant et pendant l’entretien

Se montrer arrogant ou trop sûr de soi

Vous êtes en entretien pour mettre en avant vos compétences et votre savoir-faire. Cependant, gardez à l’esprit que cette entrevue est également une façon d’analyser votre savoir-être et votre attitude. Si les personnes confiantes sont plutôt bien vues dans le monde du travail, attention aux excès.

En effet, les personnes qui se montrent trop sures d’elles, voire même arrogantes ne répondent pas toujours aux critères pour obtenir certains types de postes.

Vous êtes censé travailler en équipe ? Confiance et leadership pourraient tourner à votre avantage, mais veillez à ne pas en faire trop et restez humble dans vos réponses.

Mentir sur son CV ou son expérience

Vous avez menti sur votre CV ? Si le recruteur s’en rend compte au cours de l’entretien, vous serez non seulement dans une situation embarrassante. Mais il est également possible que votre interlocuteur n’écourte précipitamment l’entretien. C’est alors fini pour vous. Le poste vous passera sous le nez et votre réputation risque également d’en pâtir. De plus, s’il s’agit d’un recruteur travaillant pour une agence d’emploi, vous pourrez tout simplement être blacklisté et passer à côté de nombreuses opportunités professionnelles dans le futur.

erreurs CV

Ne pas être à l’écoute

L’entretien d’embauche n’est pas/ plus un interrogatoire. Au contraire, aujourd’hui les recruteurs tentent de mettre à l’aise les candidats qu’ils reçoivent en organisant plutôt l’entretien sous forme de discussion. Même si les échanges restent formels, le candidat peut plus facilement s’adresser à son interlocuteur.

Si vous n’êtes pas concentré ou bien pas vraiment à l’écoute des questions de votre recruteur, cela risque d’être problématique. Il ne s’agit en effet pas de réciter machinalement les points clés de votre CV, mais de raconter une histoire en interagissant avec la personne en face de vous.

Si vous avez mal entendu ou mal compris une question, demandez simplement au recruteur de répéter ou reformuler.

S’étaler sur sa vie personnelle

L’entretien d’embauche permet certes au recruteur d’apprendre à vous connaître. En revanche, il n’a pas besoin de savoir tous les détails de votre vie privée. Présentez-vous succinctement, parlez de votre parcours professionnel et des réussites dont vous êtes fier dans le cadre de vos missions. Inutile de jouer sur les sentiments ou d’essayer d’apitoyer le recruteur avec des histoires trop personnelles.

Cela risque de mettre votre interlocuteur mal à l’aise et donc de vous faire perdre des points.

Cependant, ne restez pas non plus trop mystérieux. Prenez le temps de répondre à chaque question en une à deux minutes. Vous serez ainsi sûr d’être dans le juste milieu.

Déprécier d’anciens employeurs

Vous recherchez peut-être un nouveau poste car l’ancien ne vous convenait plus pour différentes raisons. Attention, votre entretien d’embauche ne doit pas l’occasion pour vous de vider votre sac et de faire la liste de tout ce que vous reprochez à vos anciens employeurs. Cela risque plutôt de vous nuire.

Si vraiment vous tenez à votre justifier quant à votre départ précipité de votre ancien poste ou sur les attentes que vous avez envers ce nouveau poste, veillez à rester professionnel et à parler en termes de management.

Ne pas avoir de questions à poser

La dernière partie de l’échange avec le recruteur est réservé aux questions. Le recruteur vous en a posé et vous a écouté. Maintenant, il se tient à votre disposition pour répondre à vos interrogations sur l’entreprise, le poste à pourvoir ou tous sujets en lien avec la mission.

Si aucune question ne vous vient à l’esprit (à moins que vous ne les ayez déjà posées au cours de l’entretien), cela risque de vous faire passer pour un candidat pas très intéressé et pas très motivé.

En posant quelques questions, vous montrez au contraire que vous êtes curieux et que vous vous projetez d’ores et déjà dans le poste.

>> 30 bonnes questions à poser en entretien d’embauche

Vous êtes maintenant au fait des 13 choses à ne jamais faire ou dire en entretien d’embauche. Grâce à ces conseils (et à de nombreux autres disponible sur le blog 3S Santé), vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté et convaincre votre recruteur que vous êtes la personne idéale pour le poste.

3S Santé est une agence d’emploi spécialisée dans les métiers de l’officine. Nos conseillers sont prêts à recevoir les pharmaciens, préparateurs en pharmacie ou étudiant à la recherche d’une mission d’intérim ou d’un poste en CDD, CDI. Toujours bienveillante, notre équipe vous accompagne dans votre recherche d’emploi en officine. Prenez rendez-vous au 01 40 500 600 ou inscrivez-vous sur notre plateforme !

News

Laisser un commentaire