DMP pharmacien

Tout savoir sur le Dossier Médical Partagé (DMP)

Après un lancement discret il y a plus de 15 ans, le Dossier Médical Partagé commence peu à peu à se démocratiser chez les Français et à entrer dans les habitudes des soignants et professionnels de la santé. Fin 2019, on comptait en France 8 millions de Dossiers Médicaux Partagés, soit plus de 12% de la population. Cette évolution est d’ailleurs due, pour beaucoup, à l’effort des pharmaciens d’officine. Ils ont en effet contribué à la création de 86% des DMP au cours de l’année passée.

Mais alors de quoi s’agit-il exactement, qui peut le créer et quel intérêt pour les médecins, infirmiers, pharmaciens et autres professionnels de santé au quotidien ? L’équipe 3S Santé vous propose d’en savoir plus sur le Dossier Médical Partagé !

Qu’est-ce que le Dossier Médical Partagé ?

Le Dossier Médical Partagé (DMP) est pensé pour être un carnet de santé numérique, consultable si besoin et accord, par les professionnels de santé. Ce système informatisé peut être mis en place pour tout bénéficiaire de l’Assurance Maladie.

Le Dossier Médical Partagé est gratuit et non obligatoire. Il peut être créé dès 16 ans pour les adolescents bénéficiant de leur propre numéro de sécurité sociale. Pour les enfants, le DMP peut être créé puis être lié au parent auquel il est rattaché sur la carte vitale. Le DMP accompagne ensuite le patient tout au long de sa vie.

Grâce à ce dossier médical électronique qui regroupe un grand nombre d’informations médicales du patient, les équipes de soin habituelles du patient peuvent mieux coordonner leurs soins et évitez certains doublons. En cas d’urgence, le médecin du samu et les équipes hospitalières peuvent également avoir accès aux informations disponibles afin de mettre en place les procédures de soin les plus adaptées dans le délai le plus court possible.

pourquoi ouvrir un DMP

Quelles informations sont recensées dans le Dossier Médical Partagé ?

De manière à prendre en charge le patient de la meilleure façon, qu’il s’agisse d’un petit problème de santé passager, d’une urgence ou d’un suivi médical au long court lié à une pathologie chronique, le dossier médical partagé regroupe des informations de différentes natures :

  • L’historique des soins effectués au cours de 24 derniers mois ;
  • Les résultats d’examens (radios, scanners, analyses biologiques…) ;
  • Les antécédents médicaux du patient (allergies, pathologie, interventions chirurgicales…) ;
  • Les comptes rendus d’hospitalisation ;
  • Les médicaments prescrits et délivrés au patient ;
  • Les certificats médicaux ;
  • Les noms et coordonnées des personnes à prévenir en cas d’urgence ;
  • Les directives anticipées de fin de vie (notamment pour les résidents en Ehpad).

Comment sont protégées les données personnelles de santé ?

Les informations de santé étant personnelles et liées par le secret médical entre médecin et patient, il n’était pas question que le DMP soit accessible à n’importe qui.

Les données privées et sensibles du DMP sont donc protégées méticuleusement afin que les employeurs ou compagnies d’assurance ne puissent y accéder et vous nuire en augmentant leurs tarifs ou en refusant une embauche ou promotion.

Chaque DMP est protégé contre les risques d’intrusion lors du stockage ou de transferts. Des hébergeurs certifiés COFRAC conservent donc les dossiers et s’assurent de la confidentialité des données. Lorsqu’ils donnent l’accès en lecture ou en écriture aux personnes, selon les droits accordés par le patient.

Qui peut créer un DMP ?

Tous les professionnels de santé équipés d’outils informatiques adaptés ont la possibilité de créer les DMP de leurs patients.

A titre individuel, chaque français peut également créer son DMP en se rendant à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) ou bien via le site www.mon-dmp.fr .

Une fois le DMP créé, le patient reçoit un document d’information qui récapitule la date de création et la façon d’accéder et de consulter son dossier médical en ligne. Il peut ensuite gérer les autorisations d’accès, masquer certains documents, voire même choisir de clôturer son dossier.

Il existe même une application sur smartphone pour consulter et modifier en toute simplicité son DMP.

Date de lancement et mise en œuvre du DMP

Initialement, ce dossier médical personnel était l’un des objets de la loi sur l’assurance maladie du 13 août 2004. Le gouvernement travaillait alors sur l’amélioration du parcours de soin de manière à faciliter les échanges d’informations entre les professionnels de santé et ainsi éviter la multiplication de prescriptions et d’examens. L’État espérait ainsi réaliser des économies importantes à terme.

Cependant, de nombreuses difficultés techniques et juridiques ont retardées le lancement de ce système programmé pour 2007.

En 2016, la loi de modernisation du système de santé tente de donner une seconde chance au Dossier Médical Personnel et confie le projet directement à la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM).

Le 1er janvier 2017, le Dossier Médical Personnel se transforme en Dossier Médical Partagé. Une phase de test est lancée dans neuf départements pilotes pour une durée de 18 mois.

Enfin, en novembre 2018, Agnès Buzyn, ministre de la santé et des solidarités prévoit la généralisation du DMP sur l’ensemble du territoire national avec pour objectif, 40 millions de DMP créés et régulièrement complétés d’ici 2023.

Dossier Médical Partagé et Pharmacien

Le rôle du Pharmacien vis-à-vis du DMP

Comme nous avons pu le voir précédemment, tout pharmacien est habilité à créer un DMP à la demande d’un de ses patients. Ce professionnel de santé est même encouragé à informer sa patientèle de l’intérêt et du fonctionnement du Dossier Médical Partagé.

Le pharmacien d’officine est ensuite amené à compléter les DMP de ses clients si besoin à chacune de leurs visites afin que les données restent à jour. Les logiciels métiers utilisés par les pharmaciens facilitant grandement l’alimentation des dossiers patients.

Les avantages du DMP pour le pharmacien d’Officine

Dans la pratique quotidienne de son métier, le DMP permet au pharmacien d’officine de proposer un service personnalisé de haute qualité car :

  • Il donne un accès immédiat aux informations médicales du patient ;
  • Il facilite le suivi médical à long terme pour les personnes souffrant de maladie chronique ;
  • Il permet d’éviter les mauvaises interactions médicamenteuses entre différents traitements ;
  • Il renforce ainsi la collaboration entre hôpitaux et médecine de ville.

Vous êtes désormais informé de tout ce qu’implique le DMP pour le patient ainsi que pour le professionnel de santé et pourrez également participer à une meilleure couverture de cet outil numérique extrêmement utile dans le secteur médical. Sachez cependant que le DMP ne se substitue pas au Dossier Pharmaceutique (DP) toujours au cœur des missions du pharmacien.

News

Laisser un commentaire