caducée pharmaceutique

Les 5 secrets du caducée des pharmaciens

Vous côtoyez certainement ce visuel au quotidien, mais connaissez-vous vraiment les 5 secrets du caducée des pharmaciens ?

Pour vous mettre fin à ces mystères, 3S Santé vous propose de remonter le temps pour vous replonger dans la mythologie grecque et les évolutions historiques des emblèmes pharmaceutiques.

Qu’est-ce qu’un caducée ?

Le caducée, du latin caduceus, est à proprement parler un bâton/ une baguette de héraut.

Médecins, pharmaciens, infirmiers, kinésithérapeutes, sages-femmes, vétérinaires … Les professions médicales ont toutes leur caducée. Il est en effet un symbole de leurs connaissances et de leur savoir-faire.

A noter que chaque caducée détient ses propres attributs de façon à se distinguer des différentes spécialités médicinales, pharmaceutiques et thérapeutiques …

En règle générale, un caducée se compose :

  • D’un axe central assimilé à un bâton ;
  • D’un ou de deux serpents, s’enroulant autour de l’axe, la tête vers le haut.

Mais alors que signifient ces symboles …

L’impact de la mythologie grecque

Dans le monde de la médecine, nombreuses sont les références à la mythologie grecque.

grece antique

En effet, parmi les différents dieux grecs connus, on retrouve notamment Hermès, dont l’un des attributs phares est d’ailleurs un caducée. Mais aussi Asklépios, considéré comme le dieu de la médecine, qui lui aussi détient son bâton de Héraut.

Dans la mythologie grecque, Asklépios (aussi connu sous le nom d’Esculape) a pour emblème un bâton enroulé d’une couleuvre.

Dans l’antiquité, le serpent était associé à de nombreuses vertus associées à la santé et à la vie. Agile, rapide et provenant de la terre, le serpent symbolise la connaissance et le savoir, car il peut découvrir tous les secrets des plantes médicinales, les mystères de la vie et de la mort … en s’insinuant dans les profondeurs des sols.

Du fait de leurs mues, le serpent et la couleuvre sont également rattachés à des pouvoirs de renouvellement et de régénération de la vie.

Toutefois, le serpent est intimement lié à la notion de prudence. D’une part, pour extraire son venin sans se mettre en danger. D’autre part, pour utiliser ce venin, pouvant être à la fois un poison mortel ou un remède lorsqu’il est utilisé avec sagesse par des personnes initiées.

Les grands symboles du caducée des pharmaciens

Le caducée des pharmaciens se distingue du bâton d’Asklépios et est facilement reconnaissable :

La coupe d’Hygie

C’est le symbole phare du caducée pharmaceutique, la coupe d’Hygie.

D’après les légendes grecques, Hygie, fille d’Asklépios et déesse de la santé de la propreté et de l’HYGIEne, avait pour habitude de donner à boire au serpent de son père, au sein du grand temple d’Epidaure. Elle était reconnue par les grecs comme une déesse puissante, veillant sur la bonne santé des êtres vivants.

Le serpent

Comme on a pu le voir plus haut, le serpent est lié aux arts médicinaux et à la vie. Sur ce caducée, on remarque qu’il s’enroule autour de la coupe, se redresse puis penche sa tête sur le bord de la coupe d’Hygie.

Le bâton d’Asklépios

Même si le bâton d’Asklépios n’apparait pas clairement sur le caducée des pharmaciens, l’axe vertical est bien présent et sert de lien avec le dieu de la médecine, mais aussi l’arbre de la vie.

Hygie est donc considérée comme la représentante du savoir-faire des officines pharmaceutiques et donc des pharmaciens d’aujourd’hui.

Les apothicaires italiens

Bien qu’il soit construit à partir de grands symboles de la Grèce antique, le caducée des pharmaciens s’est manifesté plutôt tardivement. Il est en effet apparu en Italie pour la première fois en 1222. A cette époque, ce sont les apothicaires de la ville de Padoue qui utilisaient ce caducée sur leur bannière pour représenter et promouvoir leur activité.

Il faut attendre les années 1820 pour que le caducée pharmaceutique fasse son apparition en France et commence peu à peu à se démocratiser.

Du caducée pharmaceutique à la croix verte

En 1942, le Conseil Supérieur de la Pharmacie français choisit le caducée d’Hygie comme emblème de la profession alors qu’il était encore relativement peu connu des pharmaciens.

Néanmoins, un autre symbole vient promouvoir le savoir-faire des pharmaciens d’officine, la croix verte. La croix verte (croix grecque) aux quatre branches égales, représente tout autant la maîtrise des pharmaciens dans leur spécialité, que le caducée. La couleur verte s’assimilant de près aux différentes ressources végétales utilisées par les pharmaciens pour la confection de remèdes et médicaments.

Ainsi, le grand public repère et identifie plus facilement la croix verte via les enseignes lumineuses, affiches et autres formes de signalétique plutôt que le caducée.

croix pharmacie

Le saviez-vous ? Avant d’être verte (Pantone : 354U), la croix des pharmaciens était rouge. Sa couleur a cependant dû être changée car elle s’apparentait trop à la croix rouge associée aux chirurgiens militaires.

Un usage exclusivement réservé aux pharmaciens

Le caducée des pharmaciens est protégé. En effet, l’ordre des pharmaciens a déposé cet emblème et celui de la croix verte auprès de l’INPI en 1968, puis en 1984.

Telles des marques collectives, l’usage de ces deux symboles est donc exclusivement réservé aux pharmaciens inscrits à l’Ordre National des Pharmaciens. Qu’ils disposent d’une officine ou d’un site internet.

N’hésitez pas à contacter l’équipe 3S SANTÉ INTÉRIM & RECRUTEMENT, spécialiste dans le recrutement des pharmaciens d’officine et des étudiants en pharmacie dès la 3ème année : mise a disposition de badges avec caducée de remplaçant pharmaciendocteur en pharmacie et étudiant en pharmacie.

News

Laisser un commentaire