Tout savoir sur la péremption des médicaments

La péremption des médicaments : démêler le vrai du faux

Les Français sont reconnus pour être de grands consommateurs de médicaments. Leur armoire à pharmacie est d’ailleurs souvent bien garnie de produits en tous genre. Cependant, les médicaments ne sont pas des produits comme les autres et ont une durée de vie bien établie. Pour une utilisation fiable et sans risque, il est donc important d’en savoir plus sur la péremption des médicaments. 3S Santé démêle pour vous le vrai du faux :

Les principales questions liées à la péremption des médicaments

Les médicaments ont tous une date limite de consommation : Vrai

Pour chaque demande d’autorisation de mise sur le marché, un laboratoire doit évaluer un délai de péremption pour son médicament.

Pour fixer cette durée de péremption, des études de stabilité sont réalisées afin de déterminer jusqu’à quelle date après fabrication, un produit conservera ses propriétés thérapeutiques et organoleptiques. Il existe des guidelines européennes pour encadrer les pratiques des fabricants.

Ainsi, en règle générale, un médicament lambda peut être efficace entre 2 et 5 ans s’il est conservé convenablement. La date de péremption des médicaments est toujours indiquée sur la date, sur le dos de la plaque ou à défaut, directement sur le médicament lorsque celui-ci est vendu à l’unité.

Les médicaments sont jugés efficaces tant qu’ils contiennent encore un minimum de 90% de teneur nominale en principe actif. Soit une perte de 10% par rapport à son état initial.

Les médicaments périmés sont dangereux : Vrai pour certains

La consommation de plusieurs types de médicaments après la date limite de consommation peut être dangereuse.

En effet, il existe d’importants risques d’infection et de prolifération microbienne sur certains médicaments dont voici la liste :

  • Les sirops ;
  • Les crèmes, gels et pommades à application cutanée ;
  • Les collyres pour les yeux ;
  • Les antibiotiques ;
  • Les médicaments sans conservateur ;
  • Les médicaments reconstitués ;
  • Les produits injectables ;
  • Les traitements contre l’hypertension artérielle ;
  • Les produits de contraception ;

Les médicaments périmés sont moins efficaces : Vrai et faux

Bien qu’aucun médicament ne soit considéré par les professionnels de santé comme « sans risque ». Les médicaments sous forme de gélules ou comprimés se conservent plus facilement et craignent moins les altérations avec le temps. Utilisés pour soigner les petits maux du quotidien, ces substances ne seraient pas dangereuses à proprement dites, mais légèrement moins efficaces.

D’après plusieurs études scientifiques, la limite de stabilité des médicaments se situe régulièrement bien après la date définie par le fabricant pharmaceutique. Ils pourraient donc conserver une efficacité d’au moins 90%, même après 2 à 3 ans à l’abri dans un placard.

Toutefois, par principe de précaution, il vaut toujours mieux s’en tenir aux dates de péremption indiquées car certaines molécules peuvent se dégrader plus rapidement que d’autres. Ce qui ne peut pas être évalué par les patients.

Les médicaments se détériorent plus vite dans la salle de bain : Vrai

Certaines conditions de conservation ont une influence avérée sur la qualité et la conservation des médicaments.

Chaleur, lumière, humidité … Autant de facteurs qui favorisent la dégradation des médicaments et de leurs principes actifs. Pire, cette atmosphère propice au développement de bactéries et champignons pourraient également nuire aux propriétés des médicaments.

On conseille donc aux patients de ne pas ranger les médicaments dans leur salle de bain, car cette pièce est sujette à l’humidité et aux variations de températures. Plutôt une pièce fraiche et sèche de la maison, et surtout hors de portée des enfants. De même, il est préférable de conserver les médicaments dans leur emballage d’origine avec leur notice.

ne pas stocker les médicaments dans la salle de bain

Les médicaments peuvent être jetés dans les ordures ménagères : Faux

Les médicaments ne peuvent pas être comparés à d’autres consommables comme les produits alimentaires. En jetant les médicaments dans une poubelle classique, dans un évier ou dans les toilettes, ils risquent de se perdre dans l’environnement et de polluer des ressources naturelles. En effet, les produits pharmaceutiques contiennent des principes actifs susceptibles de contaminer durablement les rivières et les sols.

Pour éviter cela, des systèmes de collecte en officine ont été mis en place avec Cyclamed. Ainsi les Français peuvent apporter à leur pharmacien, les médicaments non utilisés ou périmés afin qu’ils soient convenablement éliminés.

A savoir : En 2018, ce sont près de 11 000 tonnes de médicaments qui ont été collectées par Cyclamed

Les pharmaciens doivent retirer des rayons les médicaments dont la date de péremption est inférieure à deux mois : Faux

Dans les officines, comme dans tous les commerces, aucun texte ne prévoit de délai de retrait des produits avant leur date de péremption. Cependant, le pharmacien est contraint de retirer des rayons ou dispenser à ses clients, des produits ou médicaments ayant dépassé leur date de péremption sous peine d’une amende de 500€ par produit commercialisé au-delà de cette date.

La vente en officine engage la responsabilité disciplinaire du pharmacien. Celui-ci doit donc veiller, avec son équipe, à la péremption des médicaments et produits proposés pour garantir la sécurité de ses clients.

En cas de doute sur la qualité ou la péremption d’un médicament : demander au pharmacien

Changement d’odeur, changement de couleur, formation de poudre … Il est possible de reconnaître les signes d’un médicament périmé ou détérioré.

Pour toute question sur la posologie d’un traitement ou sur la qualité d’un médicament, le patient doit savoir que les professionnels d’officine sont toujours là pour le conseiller.

Ils ont effectivement une connaissance complète des produits pharmaceutiques et connaissent leurs risques en cas de mauvais usage.

Les pharmaciens et préparateurs en pharmacie peuvent également conseiller leurs patients quant à la durée de validité d’une ordonnance ou encore sur les produits indispensables dans une trousse à pharmacie.

conseils du pharmacien

Vous êtes un professionnel officinal à la recherche d’un poste ? 3S Santé est le recruteur spécialisé dans les métiers de l’officine et pourra vous accompagner dans la recherche de votre prochaine mission en intérim, CDD ou CDI. Rencontrez-nous ou consultez nos dernières offres d’emploi en région parisienne et province.

News